Chûte libre : “La jonction” de Martin Rueff

Chute libre Culture

Martin Rueff signe avec La jonction un texte poétique, érudit et drôle, dont le lecteur est amené à circuler dans les langues et les textes.

Chute libre_MARTIN RUEFF POUR LA JONCTION_231121

Plus qu’un recueil de poèmes, ce que La jonction n’est pas, Martin Rueff publie un livre où la poésie « ruisselle en deux toboggans », à l’instar des eaux du Rhône et de l’Arve qui se joignent à Genève, lieu qui dès lors « mérite un poème au titre disjonctif » : La jonction –  zeugma, en grec, au sens propre « le lien », mais au sens figuré « le joug ». Comme l’explicite l’extrait figurant en quatrième de couverture : « est jonction l’air qui sépare/en les unissant/le ciel et la terre », et le livre de Martin Rueff débute par une jonction, les « deux points », le signe typographique qui lui aussi sépare deux propositions en les unissant.

Martin Rueff, La jonction. Nous, 224 p., 16 €

Partagez cet article

  • 0%