Chronique que choisir : le risque radon

Chronique Que Choisir Société

Le danger du gaz radon est peu connu, et les mesures d’information restent insuffisantes en France. L’UFC-Que Choisir propose des conférences organisées par les mairies volontaires. Ces réunions proposent aussi du matériel gratuit pour faire des mesures au domicile.

Chronique que choisir_santé le risque radon_26112021

Le radon est un gaz naturel, présent dans les sols surtout granitiques ou volcaniques. Certaines communes sont donc plus exposées que d’autres, notamment dans notre région. Il est fortement radioactif, donc dangereux. C’est même une cause de mortalité par cancer du poumon, qui vient en second après le tabac (mais loin derrière). Le risque d’exposition des personnes au radon vient de son infiltration par le sous-sol des maisons individuelles. Dans les logements anciens, la chape n’est pas séparée du sol par une membrane isolante, neutre et inaltérable. Il est donc utile de mesurer les émanations de radon, spécialement dans les logements individuels de plus de 30 ans, ou lorsque des fissures sont apparues, autour des canalisations par exemple.

La mesure s’effectue au domicile, avec un capteur posé fixement, pendant plusieurs semaines, dans les pièces principales (deux ou trois suffisent pour une maison). Ces dosimètres se trouvent facilement sur internet, pour moins de 50 €, analyse des résultats comprise (pour 3 capteurs). L’association UFC-Que Choisir organise régulièrement dans la région Pays de la Loire des réunions publiques d’information, avec dosimètre gratuit, et suivi individuel. Il faut solliciter des élus de sa commune pour en organiser près de chez soi.

Partagez cet article

  • 0%