Chronique que choisir : Des aliments qui soignent ?

Chronique Que Choisir Société

La publicité a su exploiter des remèdes traditionnels pour écouler massivement des aliments industriels aux mille vertus, bien trompeuses. L’invocation du miel, de l’ail, du chou, avec leurs effets bénéfiques sur la santé ou certaines affections, sert ainsi de prétexte à des productions inutiles et coûteuses.

Chronique que choisir _Aliments qui soignent_02122021

Nos ancêtres utilisaient le gingembre, l’ail ou le brocoli, pour soigner certains malaises du quotidien. Ces aliments miraculeux ont ensuite envahi les magazines ou les chroniques de santé. Dès lors, l’industrie avait une piste pour fabriquer et vendre des aliments prétendument à base de ces éléments magiques. Comme le message le plus invraisemblable est capable de convaincre, beaucoup de consommateurs se précipitent en rêvant de se soigner par ce moyen. Il est vrai que certains aliments présentent des propriétés nutritionnelles intéressantes pour atténuer des affections légères et passagères. Ainsi, le chou et l’ail apportent des nutriments dont les effets antioxydants ont été démontrés. Ce ne sont pas pour autant des remèdes pour le cœur.   

Pourtant, des études scientifiques sérieuses ont démontré l’efficacité d’aliments sur quelques malaises du quotidien :

  • Le café calme les migraines et maux de tête, en général (mais il déclenche aussi la migraine chez certains sujets).
  • Le miel soulage la toux et le mal de gorge par ses propriétés antiseptiques.
  • Le gingembre neutralise les vomissements et nausées de la grossesse, ou de la chimiothérapie anti-cancer.
  • Les pruneaux combattent efficacement la constipation.
  • Le lait chaud peut aider certains sujets à s’endormir.

Mais aucun aliment ne peut produire l’effet d’un médicament. Et la lutte contre le surpoids passe par l’équilibre des repas, plutôt que le recours aux fausses promesses de l’industrie.

Partagez cet article

  • 0%