Le Mag : La situation des jeunes apprentis exilés, sommés de quitter le pays à leur majorité, avec Patrons Solidaires

A la Une Le Mag de Radio Fidélité Société

Des patrons s’engagent partout en France pour de jeunes migrants qui sont devenus leurs apprentis. Arrivés dans l’hexagone quand ils étaient mineurs, ils se voient parfois sommés de quitter le pays à leur majorité. Le premier à avoir dénoncé l’absurdité de ces situations s’appelle Stéphane Ravacley, un boulanger installé à Besançon, qui s’était mis en grève de la faim pour obtenir la régularisation de son apprenti d’origine guinéenne. C’est lui qui est à l’origine de la création de l’association Patron.ne.s solidaires.

Cette situation est-elle un cas isolé ? Comment réagissent ces patrons et ces apprentis face à cette annonce de quitter le territoire ? Quelles solutions ?

Pour aborder ce sujet, nous recevons :

  • Margot Wolf : Déléguée nantaise de l’association Patrons Solidaires
  • Véronique Ecobichon, qui milite pour la régularisation de son apprenti Ibrahima Barry

LE MAG_PATRONS SOLIDAIRES_061221

 

 

 

Partagez cet article

  • 100%