Chronique que choisir : encre d’imprimante, produit de luxe

Chronique Que Choisir Société

L’imprimante domestique est devenue un instrument indispensable depuis les confinements. Elle coûte souvent moins de 50 €. Mais le renouvellement de l’encre, lui, est à un prix complètement invraisemblable. Peu visible au quotidien, ce paradoxe a été mis en évidence par l’association de consommateurs britannique.

Chronique que choisir_Encre d’imprimante, produit de luxe_08122021

Le magazine britannique WHICH a fait l’étude comparative des prix de l’encre d’imprimante à l’usage des particuliers. Rapporté au prix unitaire (par millilitre), le coût des encres est deux fois plus élevé que celui d’un grand parfum, ou 20 fois celui d’un whisky rare. Ce modèle économique est bien connu : il a été inventé autrefois avec les appareils de photo argentique à bas prix, dont les pellicules étaient très coûteuses. Les cafés NESPRESSO lui ont donné aujourd’hui une dimension planétaire.

L’association en a profité pour approfondir le sujet, avec une enquête de qualité auprès de ses lecteurs. Dans ce panel de près de 10.000 utilisateurs, nombreux sont ceux qui utilisent des cartouches compatibles, plutôt que celles du fabricant. La surprise vient de l’appréciation : cette deuxième catégorie, nettement moins chère, est aussi celle qui donne les meilleurs résultats, selon les consommateurs britanniques. Pourtant, il convient de relativiser ce résultat, qui n’est pas confirmé par les tests de QUE CHOISIR. Selon les publications de l’association française, les cartouches des constructeurs fournissent globalement une bien meilleure qualité d’impression. Mais il est vrai que certaines marques de génériques offrent un résultat comparable à celui des consommables d’origine.

Les fabricants d’imprimantes comme EPSON, CANON ou HP cherchent évidemment à empêcher l’usage de génériques. Ils essaient par tous les moyens de protéger leur monopole en attaquant les copieurs, ou en empêchant mécaniquement l’usage de modèles compatibles. L’imprimante détecte évidemment ces modèles, et peut refuser l’impression ou masquer le niveau d’encre réel. Ces procédés minables exigent donc quelques précautions pour le client, ou le recours à des logiciels libres de déblocage disponibles en ligne.

Partagez cet article

  • 0%