Chronique que choisir : cosmétiques, c’est mieux en pharmacie

Chronique Que Choisir Société

Les produits cosmétiques achetés en pharmacie sont globalement de meilleure qualité que ceux vendus en hypermarché ou en parfumerie. C’est le résultat d’une enquête de QUE CHOISIR, à partir de l’application QUEL PRODUIT, qui permet d’évaluer les risques pour la peau des composants de ces produits.

Chronique que choisir – Cosmétiques meilleurs en pharmacie_10122021

Tous les cosmétiques relèvent de la même réglementation, quel que soit leur circuit de distribution. Ainsi, les produits vendus exclusivement en pharmacie ou parapharmacie sont soumis aux mêmes exigences d’innocuité pour la santé. Ils contiennent pourtant trop souvent des allergènes et autres additifs suspects. L’application gratuite QUEL PRODUIT permet de mesurer ce score. On observe alors que la proportion de produits “acceptables” est nettement supérieure dans les rayons de pharmacie et parapharmacie, par rapport à ce qu’on trouve en distribution courante. Dans les officines ce sont plus de la moitié des références qui sont sans reproche, alors que cette part est très inférieure dans les rayons d’hypermarchés.

D’ailleurs, un certain nombre de grands fabricants disposent de marques dédiées au monde pharmaceutique, exclusivement (comme L’OREAL avec LA ROCHE-POSAY ou VICHY), d’autres à la grande distribution (comme GARNIER ou MAYBELLINE), ou aux parfumeries (BIOTHERM, LANCÔME). Certaines marques ne distribuent leurs produits qu’en réseaux spécialisés, comme L’OCCITANE, BODY SHOP ou YVES ROCHER. Mais le score de la plupart de ces cosmétiques est très décevant, un peu moins pour L’OCCITANE.

En parfumerie, les prix élevés ne sont pas du tout indicatifs d’une meilleure qualité pour la peau. Seul PAYOT distribue des produits sans anomalie sur ce critère. L’efficacité des cosmétiques, elle, n’est jamais garantie, faute de démonstration scientifique réelle. La publicité ne peut qu’annoncer des tendances, des probabilités, mais aucune certitude, comme ce doit être le cas pour un médicament.

Partagez cet article

  • 0%