Chronique que choisir : Alimentation, compléments alimentaires sans intérêt ?

Chronique Que Choisir Société

Les compléments alimentaires sont devenus un marché profitable. Mais leurs promesses laissent croire qu’ils compensent des déficits plutôt supposés que réels. En tout cas, leur efficacité nutritionnelle est généralement très surfaite. Ils ne remplacent surtout pas les bienfaits d’une alimentation équilibrée.

Chronique que choisir _ Compléments alimentaires_15122021

Les produits alimentaires de complémentation ne sont pas des aliments ordinaires, mais ils relèvent de la même réglementation. Ce ne sont pas non plus des médicaments, mais ils en prennent volontiers l’apparence ou les qualités. C’est un marché très prolifique, stimulé par l’inventivité des industriels et les recommandations alarmistes des magazines. Les amateurs de ces pilules miracles et poudres magiques sont convaincues d’avoir des carences alimentaires. Pourtant, l’alimentation des Français est beaucoup plus diversifiée aujourd’hui qu’il y a 50 ans. Le besoin de supplémentation est un effet du marketing, chez la plupart de ces sujets.

D’autres inconditionnels des compléments alimentaires expliquent leur choix par le rejet des médicaments. Cette attitude est injustifiée. D’une part, ces produits ne sont pas aussi sûrs que les produits pharmaceutiques, soumis à des épreuves et des contrôles très rigoureux. D’autre part, leurs bénéfices réels sur l’organisme n’ont été que rarement démontrés. De plus, certains nutriments ne se prêtent pas à l’assimilation à l’état concentré. Ainsi, le calcium est plus facilement absorbé lorsqu’il est dilué dans un produit laitier que sous forme de comprimé ou de poudre. Il existe des exceptions, pour certaines molécules dont l’efficacité a été démontrée scientifiquement. C’est le cas pour des dérivés du soja dans les troubles de la ménopause, ou pour les ferments lactiques avec la diarrhée. Mais il vaut mieux alors se fier à son médecin, plutôt qu’aux emballages prometteurs, magazines beauté, ou devantures de pharmacie.

Partagez cet article

  • 0%