Chronique que choisir : les escaliers bons pour la santé

Chronique Que Choisir Société

Monter des marches est plutôt une bonne idée. Cet effort physique, même limité ou occasionnel, se révèle un exercice assez complet pour améliorer son hygiène de vie. Il permet de brûler des calories, mais aussi de maintenir sa capacité pulmonaire et son équilibre postural.

Chronique que choisir_Escaliers pour la santé_17122021

Les étages ne sont pas des ennemis, au contraire. Ou encore, les escaliers sont préférables à l’escalator ou l’ascenseur. C’est ce que recommandent les spécialistes de l’activité physique modérée, pour ceux qui ne se consacrent pas au sport intensif. L’escalade d’une volée de marches renforce les quadriceps des jambes. Ceux-ci assurent l’équilibre du corps, pour s’asseoir, se redresser, se mettre en marche. Le renforcement et l’entretien de ce muscle permet d’éviter des chutes. Il donne à la marche une allure plus fluide. Tenir la rampe réduit cet exercice. Ce n’est donc pas une bonne idée pour un sujet à mobilité normale.

Monter un escalier fait brûler davantage de calories qu’une marche, ou même une course à faible allure. Chez les diabétiques, cet effort réalisé une heure après le repas, à vive allure, fait baisser la glycémie engendrée par la digestion. L’escalier permet donc de développer la masse musculaire. Il stimule aussi les articulations, qui ont tendance à raidir avec l’âge. Même des rhumatisants ont intérêt à monter les marches, selon les médecins.

Le bénéfice cardiaque n’est pas non plus négligeable. Grimper chaque semaine entre 15 et 30 étages améliore le rythme cardiaque. Des études suggèrent même que le risque d’infarctus est réduit d’un tiers, par rapport aux pratiquants de l’ascenseur. Ainsi, le test des 4 étages est considéré comme un révélateur de la santé cardiaque. Cet indicateur est correct pour celui ou celle qui monte une soixantaine de marches en une minute et demie, maximum.

Partagez cet article

  • 0%