Chûte libre avec Maud Thiria

Chute libre Culture

Maud Thiria, poète artiste est reçue cette semaine dans votre émission de poésie.

 

Chûte libre_TROUE AVEC MAUD THIRIA_071221

Poète et artiste, Maud Thiria naît à Paris en 1973.
Après des études en Droit orientées vers la bioéthique, elle entreprend des études de Lettres modernes et rédige un mémoire sur la limite et l’expérience de la mort en poésie, avec pour directeur le poète Jean-Michel Maulpoix.
Lectrice dans l’édition puis rédactrice, traductrice et formatrice en FLE, elle décide peu à peu de s’orienter pleinement vers l’écriture.
Elle publie deux recueils aux éditions Æncrages & Co, Mesure au vide en 2017, sélectionné pour le Prix du Premier Recueil, et Blockhaus en 2020, lauréat du prix Yvan Goll 2021. Elle publie également dans une vingtaine de revues (TriagesNuncL’ÉtrangèrePLSN47Contre-alléesDiérèseThaumaLe Nouveau Recueil), des livres pauvres et des livres d’artistes.
Elle est lauréate 2019 de la Bourse de création de poésie Gina Chenouard de la SGDL pour son recueil Falaise au ventre, à paraître aux éditions Lanskine où son livre Trouée est en préparation.
Elle fait régulièrement des lectures publiques de ses textes dans des lieux culturels et anime des ateliers d’écriture et de lecture dans des lycées (« Poète dans la classe », invitée par la Maison des écrivains et de la littérature) et des écoles supérieures (notamment à l’École d’Architecture de Paris-La Villette dans le séminaire « Architecture, Milieu et Paysage »).
Elle intervient aussi autour de la langue auprès de publics en difficultés sociales, des migrants et des réfugiés politiques au sein d’association ou pour l’Éducation nationale.
Face à la crise sanitaire et sociale de 2020, elle décide d’ouvrir sa poésie, très ancrée dans le corps, aux plus « empêchés » pour leur donner voix et obtient pour toute l’année 2021 une résidence d’écrivain de la région Île de France auprès de services gériatriques de trois hôpitaux parisiens autour du toucher, de la mémoire et de l’identité.
Sa poésie, comme les traces qu’elle réalise à main nue sur le papier, tisse un travail de mémoire, entre le corps et les paysages traversés, sensible à la disparition et à la maladie de l’homme comme de son environnement.

Ses sites : poésie https://maudthiria.com/ et traces https://thiriavinconblog.wordpress.com/

Partagez cet article

  • 0%