Chronique que choisir : Le : démarchage à domicile abusif

Chronique Que Choisir

La vente à domicile est une méthode commerciale imparable. Le vendeur touche une commission considérable. Le prix est souvent anormalement élevé. La réglementation est pourtant stricte. Mais les victimes se comptent par centaines, surtout chez les personnes âgées.

Chronique que choisir_Commerce – Démarchage abusif_18012022

Le démarchage à domicile porte principalement sur des travaux de rénovation, vérandas, alarmes, du linge, du vin, ou des cosmétiques en tous genres. C’est un procédé amorcé le plus souvent par téléphone, avec de solides arguments pour accepter un rendez-vous : programme du gouvernement, transition énergétique obligatoire, visite de contrôle, enquête de proximité, infestation des charpentes, mise aux normes de l’installation électrique. L’entretien de vente peut durer des heures. La technique est très efficace. Le client ne se méfie pas de la présentation comme une simple étude de faisabilité, une simulation sans engagement. En réalité, il a signé une commande ferme et définitive.

L’offre est pourtant objectivement abominable : le prix est hallucinant par rapport aux valeurs de marché, le crédit associé est à un taux du triple de celui de la banque. En outre, les travaux seront souvent mal faits, ou les produits se révèleront de très mauvaise qualité. La pratique du démarchage est aussi un fléau parce qu’elle touche des personnes vulnérables, comme les retraités solitaires, facilement impressionnables, confiants dans les grands noms, ou inquiets des dangers annoncés, comme des amendes évoquées.

Il faut agir vite après un démarchage : consulter des proches de confiance, relire les documents pour vérifier les prix (énormes), les promesses (non écrites), les engagements (irrévocables). Le mieux est de se rétracter en cas de doute : le délai est de 14 jours, à compter de la signature dans tous les cas. Il peut encore être exercé après la livraison s’il y a commande de produits, ou fourniture et pose d’équipements.

Partagez cet article

  • 0%