Chronique que choisir : la désignation du voyageur sur billet d’avion

Chronique Que Choisir Société

Après réservation d’un billet d’avion, la désignation du passager est un cas fréquent de mauvaise surprise, à l’embarquement. Malheureusement, il n’y aura pas d’autre solution que d’acheter un autre billet, à un prix sûrement plus élevé, et partir plus tard.

Chronique que choisir – Nom sur billet d’avion_0102022

Les compagnies aériennes sont intraitables avec l’identification des passagers. La concordance entre les caractéristiques du billet et celles de la pièce d’identité doit être absolument respectée. Le voyageur identifié sur sa pièce d’identité par un nom ou prénom qui ne correspond pas strictement à sa réservation, sera impitoyablement refoulé à l’embarquement, sans aucun recours possible pour lui. Le problème se pose le plus souvent avec la combinaison des noms de famille et d’épouse, ou de doubles prénoms. Le voyageur doit donc recopier exactement les mentions de la pièce d’identité qui sera ensuite utilisée à l’embarquement. Cette vigilance est requise surtout lorsque la réservation est effectuée en ligne. Les données fournies pour sa réservation sont sous la seule responsabilité du client. Dans une agence, il sera le plus souvent conseillé sur ce point.

Il est aussi nécessaire pour le voyageur de produire la pièce d’identité conforme pour le pays de sa destination finale. Des États comme l’Algérie, le Brésil, la Chine ou l’Égypte exigent par exemple que le passeport présenté soit valide au moins 6 mois après la date du billet de retour. C’est le cas aussi pour tous ceux qui réclament un visa d’entrée sur leur territoire. Le refus d’embarquement pour défaut de pièce d’identité conforme ou valide est un motif péremptoire. Le voyageur devra acheter un autre billet avec identification correcte, ou se procurer la pièce valide. S’il ne le peut pas, il pourra tout de même obtenir de la compagnie le remboursement des taxes et redevances d’aéroport.

Partagez cet article

  • 0%