Chronique que choisir : Se rencontrer par agence ou sur le web

Chronique Que Choisir Société

Les couples se forment de plus en plus à partir d’applications mobiles. L’évolution des usages donne la faveur au numérique, devenu majoritaire. C’est même vrai chez les plus âgés, qui sont la nouvelle cible du marché de l’amour. Pourtant, les agences matrimoniales tiennent encore une bonne part dans cette activité.

RADIO FIDELITE – PRATIQUE _ RENCONTRES PAR AGENCES SUR LE WEB [14 FEVRIER 2022] – 1

La crise sanitaire a fait tripler la fréquentation des sites de rencontres, pour la recherche d’un partenaire, durable ou non. Le numérique représente désormais 30 % environ de ce marché. En réalité, les agences matrimoniales attirent principalement les recherches en vue de la formation d’un couple, tandis que les sites sont fréquentés plutôt pour les candidats aux relations d’un soir ou de quelques semaines. Les tarifs pratiqués expliquent aussi cette distinction. Le projet d’une nouvelle vie supportera d’investir entre 1.500 et 2.500 € dans la quête d’une autre moitié. Les agences accueillent aussi les récalcitrants au numérique, ou les déçus d’internet. Dans le monde numérique, les règles sont assez impitoyables : comportements de consommation compulsive, sélections rapides et brutales, tromperies généralisées sur les images et les profils. Il faut être armé, sans trop d’illusions ou de candeur. Mais cela ne coûte pas cher, et cela peut être assez ludique.

Certaines précautions restent tout de même utiles avec les applications. Les données personnelles enregistrées sont très sensibles, et pas à l’abri du piratage. L’usage d’un pseudonyme et l’exclusion de tout élément d’identification sont des précautions impératives. La géolocalisation est également facteur de vulnérabilité. Avec une agence, la réglementation protège les clients. L’agence doit soumettre un contrat aux conditions déterminées en grande partie par la loi. Les caractéristiques de la personne recherchée doivent figurer, ce qui oblige l’agence à respecter ce profil dans ses propositions de candidatures. La rétractation est possible dans les 7 jours après signature. Cette formule présente principalement deux avantages sur le numérique : la discrétion absolue, et des rencontres mieux ciblées, en tout cas plus conformes aux attentes exprimées par les candidats.

Partagez cet article

  • 0%