Esprit bonheur : L’attitude : un choix dans la vie

Esprit bonheur Société

Karine Guénard partage ses réflexions, ses expériences et vous invite à poser un regard différent sur votre vie. Le thème du jour : L’attitude : un choix dans la vie

Lattitude un choix dans la vie 070322 Esprit Bonheur

Bonjour c’est l’Esprit Bonheur, quelques minutes de partage pour voir la vie du bon coté.

Avez-vous réussi à jouer à choisir ? Avez-vous ressenti une différence ?

Depuis ma « journée des choix , je m’entraîne tous les jours à choisir consciemment et librement mes actions ou mes pensées.

J’ai observé que quand j’oublie de choisir et que je suis dans le mode « je dois », « il faut », souvent cette action n’est pas ok pour moi à ce moment là. Savez-vous comment je le sais ? Et bien je ressens de la frustration, de la fatigue et je m’énerve rapidement après mes enfants.

Je pense que le choix est une pièce importante du puzzle de l’Esprit Bonheur.

Voici un extrait d’une histoire du livre Bouillon de poulet pour l’âme, de Jack Canfield et Mark Victor Hansen.

L’attitude : un choix dans la vie

[Tere et Bob vivent au Texas. Ils ont acheté une nouvelle voiture en décembre. Ils décident de l’utiliser pour descendre, à Noël, en Californie, dans la famille de Tere. Lorsqu’ils rentrent, après leur séjour et de longues heures de voyage, ils garent leur voiture dans leur allée. Fatigués, ils décident d’aller se coucher sans vider la voiture. A leurs réveils, frais et dispos, ils sortent pour vider le coffre de la voiture, mais la voiture a disparu !

Inquiets, ils appellent la police et attendent avec anxiété que leur voiture et toutes leurs affaires leur soient rendues.]

 “ Un peu plus tard dans la journée, j’ai vu une publicité à la télévision, dans laquelle un fabricant de voitures demandait : « N’aimeriez-vous pas avoir cette voiture devant votre porte ? » J’ai aussitôt lancé : « Et comment ! J’en avais une hier ! »

Tere était de plus en plus nerveuse à mesure que la journée avançait et elle se rappelait le contenu de la voiture – notre album de mariage, d’anciennes photos de famille irremplaçables, des vêtements, tout notre équipement photographique, mon portefeuille, nos chéquiers et une foule d’autres choses. Tous ces objets n’étaient certes pas essentiels à notre vie, mais ils nous paraissaient alors très importants.

Inquiète et frustrée, Tere m’a demandé : « Comment peux-tu plaisanter quand tous nos bagages et notre voiture flambant neuve ont disparu ? »

Je l’ai regardée et lui ai répondu : « Ma chérie, on peut s’être fait voler la voiture et se tourmenter, ou s’être fait voler la voiture et être heureux. Dans les deux cas, on s’est fait voler la voiture. Or comme j’ai la conviction que notre état d’esprit est un choix que nous faisons, pour l’instant, je choisi d’être heureux. »

Cinq jours plus tard, on nous rendait notre voiture, mais sans la moindre trace de nos biens et… Avec plus de 3000 $ de dégâts. Je l’ai amené chez le concessionnaire où on m’assura qu’elle serait réparée dans la semaine.

À la fin de la semaine je suis allé rendre la voiture de location et récupérer la nôtre. J’étais à la fois content et soulagé mais mon enthousiasme fut de courte durée. En rentrant à la maison, j’ai embouti une voiture juste à la sortie de l’autoroute qui mène chez nous. La voiture que j’ai heurtée n’a pas été endommagée, mais la nôtre, oui : encore 3000 $ de dommages et une nouvelle réclamation à l’assureur. J’ai pu la conduire jusque dans notre allée et, quand je suis sorti pour constater les dégâts, le pneu avant gauche est tombé à plat. J’étais planté là à observer le tableau et à pester contre moi-même quand Tere est arrivée. Elle s’est approchée, a regardé la voiture, puis m’a regardé. Et voyant mon air navré, elle a passé son bras autour de ma taille et m’a dit : « Mon chéri, on peut avoir une voiture accidentée et se tourmenter, ou avoir une voiture accidentée et être heureux. Dans les deux cas on a une voiture accidentée, alors choisissons d’être heureux. »

J’ai éclaté d’un grand rire et nous sommes rentrés dans la maison où nous avons passé ensemble une merveilleuse soirée.

Bob Harris “

Je trouve que cette histoire illustre à merveille que quelque soit la situation nous ne pouvons nous sentir mieux que si nous le choisissons. Après seulement nous pouvons utiliser les outils que nous avons appris. Grâce à ce choix l’Esprit Bonheur peut agir et nous pouvons voir la vie du bon côté.

Je vous invite cette semaine, à chaque fois que vous le pouvez, à choisir d’être heureux, ou au moins de vous sentir un peu mieux !

Le Bonheur c’est Aimer La Vie

Que votre semaine guidée par vos choix

Partagez cet article

  • 0%