Chronique Que Choisir : Environnement : interdiction des chauffages au charbon et fioul

Chronique Que Choisir Société
Le ministère de la transition écologique prévoyait la disparition des chaudières gaz dans les logements neufs. Finalement, cette mesure radicale a été limitée au charbon et au fioul.

Environnement interdiction des chauffages au charbon et fioul 140322

L’annonce du gouvernement avait provoqué beaucoup d’inquiétudes et de réactions indignées, pour les occupants de logements chauffés au gaz.

En réalité, il ne s’agissait pas de priver les gens de leur chaudière, même ceux équipés au charbon ou au fioul. La décision ne portait que sur les installations nouvelles.

Mais le ministère a bien corrigé le périmètre, en épargnant les chaudières gaz à condensation, qui resteront sur le marché, et pourront donc toujours équiper des habitations neuves, ou remplacer une chaudière existante.

En revanche, le décret confirme qu’une chaudière neuve à charbon ou au fioul ne pourra plus être mise en service à partir de juillet 2022.

Épargner ainsi le gaz est une sage décision, qui évitera un équipement forcené en tout électrique. Le décret permet encore aux habitants de territoires ruraux, non desservis en gaz de ville, de recourir au biofioul, s’ils n’ont pas les moyens d’opter pour la pompe à chaleur.

Encore une fois, le parc existant d’équipements au fioul et au charbon n’est pas concerné par cette disposition, tant que la chaudière fonctionne. Les prestataires vont pouvoir les entretenir, les réparer, changer des pièces.

Il faut rappeler aussi qu’un changement de chaudière ne doit jamais se décider sur démarchage. C’est la certitude de travaux mal faits, financés avec un crédit ruineux.

Le mieux est de s’adresser aux consultants de France Rénov, et à des entreprises locales bien connues.

Partagez cet article

  • 0%