Chronique Que Choisir : Environnement : jardiner au naturel, c’est mieux

Chronique Que Choisir Société
Les produits industriels chimiques présentent de sérieux inconvénients pour la planète. En faisant évoluer ses pratiques du jardinage, le jardinier amateur contribue au respect de l’environnement, et au maintien de la biodiversité.

Environnement jardiner au naturel c est mieux 220422

Il y a trois techniques de désherbage : mécanique (à la main), thermique (chauffer ou brûler), chimique (le plus facile, mais le moins recommandable).

Dans nos régions, le traitement chimique est en principe interdit à moins de 5 mètres d’un cours d’eau et à moins d’un mètre des fossés en campagne, ou des caniveaux en ville.

L’usage de pesticides pour désherber ou stimuler les cultures est un véritable fléau environnemental. Mais les plus gros volumes répandus sont d’abord ceux de l’agriculture.

Les collectivités locales ont beaucoup réduit leur consommation de produits chimiques pour le traitement de leurs espaces verts. Ce sont les agents utilisateurs qui ont certainement le plus progressé en ce sens.

Les pratiques des jardiniers amateurs ont également évolué, soit par conviction, soit par retrait du marché des particuliers pour les produits les plus critiqués, comme le glyphosate.

Il est pourtant établi que les plantes sont mieux nourries au naturel : elles résistent davantage aux maladies, et donnent des produits plus sains, plus savoureux.

Le compost est la source essentielle des apports naturels : il permet de disposer gratuitement d’un fertilisant complet, directement assimilable par les plantes, et il rend la terre plus fertile.

Il vaut mieux ne jamais laisser un sol nu, mais le recouvrir en permanence avec un paillage (copeaux ou restes de tonte) : cela limite l’arrosage, évite la levée des herbes indésirables, et empêche la terre de croûter.

On peut faire confiance aux insectes et animaux sauvages : coccinelles (contre pucerons et acariens), oiseaux (contre chenilles, pucerons, mouches), hérissons (contre escargots, vers et insectes), chauves-souris (contre mouches et papillons).

 

 

Partagez cet article

  • 0%