Chronique Que Choisir : Commerce : produits reconditionnés enfin réglementés

Chronique Que Choisir Société
Les produits d’occasion ont envahi l’électronique, sous l’appellation spéciale de “reconditionné”. Ce marché émergent est peu réglementé, et n’est pas aussi structuré que celui de l’automobile, presque séculaire. Il était donc nécessaire de mettre un peu d’ordre dans cette filière en développement constant.

Commerce produits reconditionnés enfin réglementés 250422

Les téléphones reconditionnés sont les produits les plus visibles du marché de l’occasion dans l’électronique. La part de marché augmente de 20 % chaque année.

Mais la désignation de ces produits était à la fantaisie des vendeurs : “occasion”, “seconde main”, “remis à neuf”, au lieu de “reconditionné”, il y avait de quoi s’y perdre. Pour ajouter à la confusion, d’ailleurs, de nouveaux acteurs du marché automobile prétendent reconditionner des véhicules, pour justifier des prix intermédiaires entre le neuf et l’occasion.

Un nouveau décret vient mettre un peu d’ordre. Il définit le terme, désormais réservé à des produits répondant à deux conditions :

  • D’une part, présenter les garanties de sécurité et de conformité aux normes exigibles en neuf.
  • D’autre part, fournir toutes les fonctionnalités attendues par l’usager du même appareil à l’état neuf.

Ainsi, toutes les données personnelles doivent avoir été effacées. Les paramétrages spécifiques à l’usager précédent doivent avoir été rétablis à l’état dit “sorti d’usine”.

Par ailleurs, les expressions confuses comme “état neuf” ou “remis à neuf” sont désormais interdites pour désigner un produit reconditionné. Ces qualificatifs ne pourront donc correspondre qu’à du bricolage de produits d’occasion.

Cette réglementation devrait favoriser un essor maîtrisé de ce marché. Il devrait même s’élargir à d’autres appareils que les smartphones, comme les accessoires ou les ordinateurs.

La hausse des prix généralisée, comme les pénuries de composants, devrait aussi donner de l’ampleur au phénomène. Les consommateurs pourront être plus confiants dans ces appareils reconditionnés sous conditions légales, à un prix nettement plus abordable.

 

Partagez cet article

  • 0%