Chronique que choisir / Alimentation : les dangers des produits industriels

Chronique Que Choisir Société

Le surpoids est un fléau mondial : le phénomène pourrait concerner dans 20 ans plus de la moitié de la population de la planète, donc pas seulement dans le monde occidental. La législation n’évolue pas, car les enjeux économiques sont considérés comme prioritaires par rapport à la santé.

ALIMENTATION : danger produits industriels

En France, le problème de l’obésité, surtout chez les enfants, est connu et signalé régulièrement. Mais rien ne change, en raison des intérêts économiques en jeu. La très puissante organisation de l’industrie alimentaire empêche la plupart des mesures envisagées pour limiter la publicité télévisée, ou l’exposition à hauteur de bambin pour les produits trop sucrés ou trop gras.

Pourtant, l’obésité concerne près de 10 millions de Français.

Le harcèlement nutritionnel des enfants s’est aggravé : la promotion des produits gras et sucrés constitue encore une grande part des publicités alimentaires, diffusées durant les programmes pour enfants.

En pratique, entre 6 heures et 21 heures, un gamin regardant la télévision ne peut échapper au matraquage promotionnel de produits déséquilibrés (les KINDER, FERRERO, et autres HARIBO), puisque 4 publicités alimentaires sur 5 portent sur des produits trop gras ou trop sucrés.

Dans les placards et les réfrigérateurs, la proportion de produits gras et sucrés consommés pour le petit déjeuner représente désormais plus de la moitié des réserves.

Une enquête de terrain par l’UFC-Que Choisir a montré que la majorité des aliments apportés à l’école par les enfants sont trop riches en sucres ou matières grasses. Ce sont des produits sans intérêt nutritionnel, juste des gourmandises (confiseries, viennoiseries, biscuits), présentées à la télévision comme des aliments pour calmer la faim, reconstituer l’énergie.

En réalité, on nous trompe, et on les gave.

Partagez cet article

  • 0%