Nous y retrouvons Yoshikawa qui a dormi au bureau ainsi que ses collègues. Elle travaille d’arrache pied pour une campagne de pub afin de postuler dans une autre agence plus prestigieuse. A 9h20, un pigeon distrait se cogne contre la vitre du bureau….

Anecdotique ? Et non ! C’est le repère qui va lui permettre de croire deux de ses collègues qui lui affirment qu’ils sont tous prisonniers d’une boucle temporelle : cette semaine se répète indéfiniment chaque lundi. Mais comment en convaincre toute l’équipe !

Voilà un film Plaisant et dépaysant. Mais aussi futé et affuté.

A voir en famille avec des ados fans du Japon !

"Comme un lundi" de Ryo Takebayashi