Film Français de Quentin Dupieux.

Avec Anaïs Demoustier, Edouard Baer, Jonathan Cohen, Pio MarmaÏ, Gilles Lellouche, Didier Flamand, tous les cinq derniers interprétant…. Daaaaali et enfin Romain Duris.

L’histoire ?

Judith (Anaïs Demoustier, ) espère obtenir une interview du maître, mais ses caprices, ses humeurs changeantes reportent constamment le rendez-vous. Son producteur Jérôme (Romain Duris) commence à s’impatienter.

Impossible de résumer ce film qui en agacera certains et en amusera d’autres. Je fais partie sans hésiter des seconds. En effet, Quentin Dupieux nous propose un film bien écrit, et très libre dans son écriture justement. Il construit son film comme une sorte de puzzle que le spectateur recompose en fonction des emboitements des séquences qui perdent leur suite logique, certes, mais qui sont drôles et surprenantes. Anaïs Demoustier est excellente en brave fille sincère qui de pharmacienne est devenue journaliste. L’idée de Quentin Dupieux de « fragmenter » les interprétations de Daaaaali, est assez judicieuse et Edouard Baer est parfait : Accent, moustache, gestuelle. Les autres comédiens s’en sortent aussi très bien. Y compris la figure d’un Dali vieillissant. Romain Duris en producteur excédé est lui aussi excellent.

Le plus drôle c’est que si l’on regarde des vidéos de Dali et de ses interviews, on y retrouve ses réponses impossibles et géniales….parfois.

Le montage offre de belles surprises qui m’ont amusée. Et puis il y a ce ton moqueur sur le marché de l’art qui est franchement drôle. Bref, un bon moment de cinéma original et talentueux.

 

 

DAAAAAALI de Quentin Dupieux - Chronique Cinéma
DAAAAAALI de Quentin Dupieux - Chronique Cinéma.