Dieu aime le sport, tel est le titre d’une affiche qu’on peut voir en ce moment dans les milieux catholiques. Bien sûr que Dieu aime le sport mais surtout il aime les sportifs, tout comme les non-sportifs, tous ceux qui à cause de leur santé, ne peuvent plus faire de sport. Bien sûr que Dieu aime les sportifs car le christianisme, religion de l’incarnation, ne méprise pas le corps du tout. Jésus était à sa manière un sportif, pratiquant le sport le plus universel et le plus utile : la marche. Il y a d’ailleurs dans le sport, notamment collectif et non-professionnel, des valeurs (sens de la collectivité, don de soi, dépassement de soi jusqu’au sacrifice) qui peuvent rencontrer des vertus chétiennes. Nous avons eu un pape, un saint pape, Jean-Paul II, grand skieur, y compris en tant que pape. Il a mérité pour une autre raison le nom d’athlète de Dieu. Son corps le lâchant, il a continué sa tâche harassante de pape jusqu’à la mortu aime le sport mais le sport aime-t-il Dieu ?

Dieu aime le Sport MAIS le Sport aime t il Dieu