Bonjour , aujourd’hui, chromosome le resto, vous propose la recette des écorces d’oranges confites, autrement appelées orangettes.

À l’heure du recyclage à tout va, allant du compost aux ressourceries diverses, cette recette fera de vos pelures d’orange une délicieuse confiserie. je tiens cette recette de ma grand-mère, comme quoi, quoi qu’en dise la jeune génération, le recyclage ne date pas d’hier !

Pour réaliser les orangettes, il vous faudra donc garder vos pelures d’orange, de préférence bio, et de toutes les façons, bien lavées et essuyées soigneusement, cela va sans dire.

Vous les détaillerez en bâtonnets, larges et épais d’1/2 cm environ. A la différence du zeste utilisé cru qui doit être prélevé sec sans la peau blanche, les bâtonnets, eux peuvent garder un peu de moelleux.

En effet, ensuite, vous les mettrez dans une casserole, les couvrirez d’eau froide, et vous les porterez au feu jusqu’à ébullition. Vous égoutterez et jetterez cette eau. Et l’opération sera à renouveler 3 fois, ceci ayant pour but d’enlever l’amertume de l’agrume.

Il faudra ensuite peser les orangettes, y ajouter le même poids de sucre, les remettre dans la casserole, recouvrir d’eau juste à hauteur des orangettes et porter à feu très doux, cette fois-ci. Vous surveillerez la cuisson jusqu’à la presque complète absorption du sirop. Il ne faut pas attendre la formation de caramel.

Lorsque les orangettes sont ainsi confites, vous pouvez les mettre dans une boite fermant hermétiquement, saupoudrer de sucre cristal, et secouer la boîte bien fermée de façon à enrober de sucre les batônnets.

Enfin la dernière opération sera celle de la patience : vous disposerez les bâtonnets sur une plaque recouverte de papier cuisson afin qu’elles achèvent de sécher et prenant une belle forme droite.

La dégustation est possible dès cette opération….vous allez voir, c’est très tentant !

Pour les accro du chocolat, vous pourrez enrober vos bâtonnets d’un chocolat fondu au bain-marie. Vous ne ferez donc pas l’étape de l’enrobage au sucre. A la fin de la cuisson dans le sirop, vous laisserez légèrement refroidir vos bâtonnets, pour ne pas vous brûler, mais sans les laisser prendre des formes tordues et vous les tremperez dans le chocolat juste après. Ensuite, vous les poserez sur la plaque recouverte de papier cuisson et laisserez refroidir, au réfrigérateur, idéalement.

Servies au café ou comme accompagnement d’un dessert, ces orangettes au goût raffiné régaleront tous les palais gourmets. Et mis en petits ballotins, ils font de jolis cadeaux !

Et puisque j’ai encore un peu de temps, je ne résiste pas à l’envie de vous donner cette autre recette qui permet d’utiliser vos pelures d’oranges. Si à l’étape de l’enrobage, vos orangettes étaient trop dures, ou si vous tardiez à les savourer, vous pouvez les mixer très finement avec des morceaux de sucre pour homogénéiser le mixage : vous obtiendrez ainsi un sucre d’orange, une poudre fine au délicieux goût d’orange, à utiliser dans vos recettes de desserts ou de sauces pour des saveurs exotiques de poissons aux agrumes, volailles à l’orange…etc.

 

ECORCES D ORANGES CONFITES ORANGETTES