Bonjour à vous, tous les 4 ans les amateurs de sports d’hiver peuvent s’enflammer pour les athlètes en compétition aux Jeux Olympiques d’hiver. L’an dernier ils avaient lieu à Pékin, quasiment sans spectateurs cause covid, dans 3 ans ce sera en Italie à Cortana ! Mais faisons ensemble un bond de 100 ans en arrière aux premiers J.O d’hiver jamais organisés : retournons en 1924 à Chamonix ! Imaginez, 16 nations représentées, 258 athlètes dont 13 femmes, et 6 sports d’hiver pratiqués dont le hockey sur glace qui a conquis le public chamoniard et le fameux saut à ski ! Le tremplin de 60m construit pour ces jeux de 1924 sur les pentes des Bossons existe toujours et est encore en service ! C’est une belle constante, tout comme les sports en lisse qui restent stables (le bobsleigh, le patinage de vitesse ou artistique, le hockey déjà cité…) ! Enfin les Norvégiens qui dominaient il y a 100 ans sont toujours au top du palmarès. En revanche les derniers jeux ont vu le budget flamber, le nombre de participants grimper à 2874 dont presque 1300 femmes, et le nombre de pays passer à 91 ! De ma fenêtre, ces jeux ont quelquechose d’enchanteur, à cause de l’ambiance feutrée des paysages enneigés. A cause aussi comme le soulignait Pierre de Coubertin à l’époque de l’audace, de l’énergie et de la volonté persévérante des athlètes. Je crois que l’engagement des sportifs, leur rivalité, leur amitié parfois ont quelquechose à nous dire. Et cela me rappelle le très beau film anglais, sorti en 1981, dont vous connaissez sans doute la bande originale signée Vangélis Papathanassiou. Un film élégant, entrainant, vif, poétique et profond : Les chariots de Feu, si vous n’avez vu ce film, un conseil, foncez !

Bonne journée !

J.O. Beauté d'Hiver - Le billet d'humeur
Chamonix 1924