A la découverte de la bogue … appelée aussi du joli nom de  »boops boops » . Ce joli poisson de la famille des sparidés comme les dorades se fait rare en atlantique nord car on le trouve plutôt en méditerranée et atlantique Sud.

Boops vient du grec  »bos » le bœuf et de  »ops » l’œil , car en effet la bogue est dotée de deux gros yeux globuleux.

Avec son long corps argenté, elle navigue à mi profondeur en grands bancs de plusieurs milliers d’individus pour se nourrir de plancton.

Elle présente une nageoire dorsale couvrant plus des 3/4 du dos avec des petites épines rigides et souples.

Elle remonte juste à la surface lors de migrations nocturnes pour se nourrir de petits crustacés, de petits vers mille-pattes, de crevettes et de morceaux de seiche, de calamar, d’anchois ou de sardine dans les zones rocheuses ou les fonds sableux.

La bogue atteint sa maturité sexuelle à la taille de 12 cm. La reproduction a lieu en général de mars à mai, jusqu’en juin en Méditerranée.

Petit détail , ce boops boops émet une odeur nauséabonde émanant de son anus, lorsqu’on le sort de l’eau . De ce fait, il est recommandé de la saisir avec un chiffon.

L’espérance de vie de la bogue est d’environ 5 ans mais peut atteindre 13 ans si les prédateurs lui en laissent le temps.

Bien que le bogue ne soit pas souvent ciblé par la pêche commerciale, il a une importance écologique en tant que maillon de la chaîne alimentaire marine. Il sert de proie à divers prédateurs, contribuant ainsi à l’équilibre des écosystèmes marins.

Le bogue n’est pas actuellement classé comme une espèce en danger, mais comme pour de nombreux poissons, il est important de surveiller son état et de prendre des mesures de conservation pour assurer sa durabilité.

Le bogue est une excellente source de protéines maigres.

Elle est riche en acides gras oméga-3, qui sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. , on y trouve aussi des Vitamines et Minéraux : essentiels, tels que la vitamine D, la vitamine B12, le phosphore et le sélénium. Ces nutriments contribuent au bon fonctionnement du système immunitaire, à la santé des os, et à d’autres fonctions biologiques importantes.

A faible teneur en matières grasses, C’est une option légère et saine pour ceux qui cherchent à maintenir un régime alimentaire équilibré.

En raison de sa faible teneur en matières grasses et de sa richesse en protéines, le bogue est également relativement faible en calories. C’est un excellent choix pour ceux qui surveillent leur apport calorique tout en recherchant des options nutritives.

Du point de vue culinaire, la bogue est un poisson à la chair appréciée si elle est consommée fraîche

C’est une  »petite bogue  » qui s’est prise dans le filet d’un pêcheur du Croisic pour se retrouver dans ma cuisine pour une belle recette à base de boops boops

LA BOGUE