« Ce n’est pas une crise de l’immigration que l’on vit, mais c’est  à une crise de l’accueil que l’on assiste en France ! »  Barbara Baumann, Chargée de mission action sociale pour le Diaconat Protestant de Nantes.

 

Votée en décembre 2023, la nouvelle loi sur l’immigration est décriée par  nombre d’associations de solidarité qui interviennent pour accueillir les réfugiés et les demandeurs d’asile. Le 11 décembre dernier, sur son site Internet, la Fédération de l’Entraide Protestante se demandait dans « quelle France nous allions nous réveiller en 2024 ». « Celle de la peur, du repli sur soi »… une France incapable de tendre la main aux plus faibles d’entre nous ?

 

« La fraternité n’est pas un mot galvaudé ou qui doit être oublié sur les frontons de nos mairies. Elle est le ciment de notre vie en commun. Nos motivations individuelles et collectives s’appuient sur l’inconditionnalité des droits fondamentaux des personnes, valeurs portées par la France depuis plus de deux siècles. »

Parce que l’heure est grave et que toutes les causes se rejoignent, de l’accueil de toutes les formes de handicap à l’accueil des personnes qui vivent dans la rue à celles et ceux qui viennent demander l’asile en France, Dominique Deveaux tend son micro à Barbara Baumann pour décrypter « la crise de l’accueil » qui percute de plein pied notre société : aux côté des 201 personnalités qui ont signé un appel au président de la République à ne pas promulguer cette loi, les associations de solidarité manifestent partout en France, le dimanche 21 janvier 2024. Ce sera à 11h, à Nantes, devant le miroir d’eau.

Crise de l'Accueil avec Barbara Baumann - Mon Handicap et si on en parlait
La Loi immigration en question