Si vous projetez à court terme de prendre l’avion, je vous invite à vous refaire un petit expresso, à vider le lave-vaisselle en faisant tinter les couverts ou à vous glisser sous la douche pendant quelques minutes car je vais vous parler de crash aériens.

Peut-être avez-vous regardé Le cercle des neiges, le film de Bayona, disponible depuis peu sur une célèbre plateforme de vidéo à la demande. Ce film est inspiré d’une histoire vraie, celle de l’avion qui s’est écrasé dans les Andes avec à son bord, une équipe de rugby en 1972.

Peut-être avez-vous vu ces jours-ci des images de ce Boeing à la porte arrachée, contraint d’atterrir 20 minutes après avoir décollé.

Peut-être avez-vous encore en mémoire l’accident du Mont Saint Odile ou celui du Concorde.

Jusqu’à une période assez récente, je n’ai jamais eu peur de prendre l’avion. J’aimais la sensation du décollage et celle de l’atterrissage. J’ai pris l’avion quelque fois dans mon enfance et ma jeunesse en étant toute à ma joie de profiter du voyage.

La première fois que j’ai pris l’avion avec mon fils ainé, je l’ai pris sans son père, mon époux. Ce jour-là, j’ai moins fait la maline. Et si l’avion s’écrasait ? Si on ne survivait pas à cet accident ? Quel choc pour le papa resté au sol?

Pour me rassurer, j’ai alors cherché des informations sur la sécurité des voyages en avion ; je voulais étayer cette idée répandue selon laquelle l’avion est un moyen de transport plus fiable que la voiture.

Et de fait, j’ai trouvé beaucoup d’articles sur internet comparant le nombre de morts par accident de la route aux morts par accident d’avion. Je vous laisse constater qu’en effet, en nombre de mort par trajet, l’avion est 5 fois moins risqué que la voiture.

A l’époque un blog avait retenu mon attention. Son auteur qui se présente comme mathématicien  proposait de regarder les statistiques de mortalité en avion non pas par rapport au nombre de trajet tout court mais par rapport au nombre de trajet en tenant compte de la distance parcourue.

Ce bloggeur établit que prendre l’avion est plus sûr si la distance à parcourir est supérieure à 200 km ce qui correspond à peu près à la distance minimale des lignes aériennes internes.

Sachant que le trajet moyen en voiture est de 20 km, il concluait que pour un utilisateur lambda, en distance moyenne, prendre un avion de ligne est environ 10 fois plus dangereux que prendre la voiture.

Ce bloggeur indiquait également que les accidents ont plus souvent lieu au décollage et à l’atterrissage. C’est pourquoi, désormais, lorsque je dois envisager un voyage en avion, j’essaie de limiter le nombre de correspondances, ce qui me paraît également « moins pire » pour la planète.

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout cela ? Je crois que c’est parce que cela rend d’autant plus incroyable l’aventure des passagers du vol Fuerza Aérea Uruguaya 571 qui ont survécu en 1972 à un crash aérien par 4500 mètres d’altitude en pleine cordillère des Andes.

C’est peu dire que je vous recommande chaudement (sans mauvais jeu de mots) le film de Bayona « le Cercle des neiges », Sociedad de la nieve dans sa version originale.

Le CERCLE des NEIGES - Le billet d'humeur
Prendre l'avion, un risque?