A la découverte d’un poisson méconnu et mal aimé le Tacaud ! On le confond souvent avec le merlan, le chinchard ou l’églefin.

En Normandie, le tacaud est affublé d’un nom local assez original : la Gode !

Ce Trisopterus luscus a une croissance très rapide et vit généralement pendant 4 ans quand il n ‘est pas dévoré par les congres son principal ennemi et prédateur.

Il vient de la famille des Gadidées et se caractérise par sa couleur beige légèrement cuivrée et ses bandes verticales foncées, qui ne s’observent que quand il est dans l’eau. Une tache noire se trouve à la base de ses nageoires pectorales.

Sous le menton, on y voit un barbillon. Petit mais vitale : c’est son organe sensoriel pour détecter sa nourriture !

On le pêche jusqu’à 300 m de profondeur en Atlantique Nord-Est (du sud de la Norvège au Maroc) et en Méditerranée occidentale particulièrement à proximité des zones pouvant lui servir d’abri : roche, grotte, épave…
Grégaires, les tacauds vivent en groupes allant de quelques uns à plusieurs centaines d’individus.

Son alimentation est constituée de petits crustacés, petits poissons, céphalopodes et vers.

La croissance du tacaud est très rapide.

Il atteint 20 à 25cm à la fin de la première année.

Le tacaud atteint sa maturité sexuelle à partir de 19 cm. Il se reproduit en mars-avril et pond jusqu’à 400 000 oeufs.

Sa longévité est courte : 4 ans pour une taille maximale de 45 cm et un poids d’environ 1kg.

Poisson de petite taille, fin, délicat et à la chair fragile, le tacaud a longtemps été mésestimé, car difficile à conserver. Il impose une extrême fraîcheur et doit être dégusté dans les 12 heures après sa pêche .

La meilleure saison pour acheter du tacaud s’étend de mai à févrierMieux vaut éviter de le consommer entre mars et avril, pendant sa période de reproduction.

Bon marché, et surtout peu pêché, il est aussi très sain (85 calories aux 100 g) et, si sa durée de vie est courte, voyons les choses autrement : cela fait de lui le champion du circuit court.

Gustativement parlant le tacaud n’a pas très bonne réputation, Pour la préparation, il suffit de le fariner puis de le passer à la poêle sur la peau dans un peu de beurre. Entier, il peut se cuisiner à la vapeur, en papillote, poché ou au four. Il peut par ailleurs servir à la préparation de cassolettes de poissons et de feuilletés.

Comme le tacaud a très peu d’arêtes, il peut vite devenir le chouchou des enfants !

LE TACAUD