A la découverte du merken ! Ce mélange d’épice nous arrive du Chili , Il est principalement composé de aji cacho de cabra, piment corne de chèvre )un piment moyennement piquant et fumé au feu de bois typique de la cuisine des Mapuches, des autochtones vivant dans le centre-sud du pays.

Le procédé traditionnel de fabrication est lent car il faut récolter les piments verts puis les laisser mûrir jusqu’à prendre une couleur rouge intense. Les piments sont séchés naturellement au soleil puis fumés au feu de bois. Ils sont ensuite suspendus pour finir de sécher avant d’être moulus. Une fois réduits en poudre ou en fins flocons, les piments sont souvent mélangés avec du sel et des graines de coriandre grillées et moulues. Sur les marchés, le Merkén composé uniquement de piments et de sel est appelé merkén natural alors que celui contenant des graines de coriandre est appelé merkén especial. Ce dernier se compose d’environ 70 % de piment, de 20 % de sel et de 10 % de graines de coriandre.

Très courant au Chili, ce produit fait la fierté de tous les chiliens. Mais le Merken est avant tout un objet social qui met en lumière de nombreux débats dans la société chilienne. 

Comment le peuple Mapuche peut-il être si méconnu alors que c’est une des communautés indigènes les plus nombreuses d’Amérique Latine. Peuple guerrier, c’est une des seules communautés dont la colonisation espagnole n’a jamais pu prendre le contrôle des terres.

Utiliser le Merken est une façon de parler d’histoire, de culture, et de soulever les problématiques territoriales que vit aujourd’hui le peuple Mapuche à travers leur combat quotidien pour défendre leurs terres des multinationales capitalistes et la déforestation dont elles sont responsables. »

En langue mapuche, Mapu signifie « terre » et Che veut dire « humain/peuple », ainsi « Mapuche » signifie « humain/peuple de la terre »

Dans les livres d’histoire, on connaît ce peuple du Sud du Chili et d’Argentine sous le nom d’« Araucans » (en espagnol Araucanos), mais ce mot n’existe pas dans leur langue : ce n’est autre que le nom que les Espagnols ont donné aux autochtones de la zone sud du Chili appelée « Arauco », nom lui-même d’origine inconnue.

Depuis le début du XXIè siècle, le merken a commencé à susciter l’intérêt des chefs professionnels et à trouver une place sur le marché international.

Il dégage des saveurs piquantes et fumées, a l’apparence d’une poudre rouge avec des petites graines de différentes tonalités.

Son parfum fruité et fumé en fait aussi une excellente marinade sèche pour les viandes et la volaille.

Le Merken au Chili est l’épice qui accommode pratiquement tous les plats.. On le mélange à de l’huile d’olive pour en faire un condiment pour assaisonner des plats tels que les lentilles, les pommes de terre et les légumes sautés ;comme épice « à frotter » sur des poissons ou des viandes thon, agneau, porc, ou canard ;comme une épice à cuire pour les fruits de mer comme le crabe ;dans les ragoûts, les tartes salées et les purées ;dans les ceviches ;dans la fabrication des fromages au lait de vache ou de chèvre ;avec les cacahuètes et les olives salées.

Comme le mélange contient un peu de sel, c’est également une excellente épice à utiliser en finition sur les soupes, les poissons ou fruits de mer, ou même dans un simple sandwich aux œufs.

LE MERKEN
Une épice très utilisée au chili  très intéressante pour de nombreux plats