Autrefois, le rouget barbet ( de nom savant mullus barbatus ) était désigné par le nom “surmulet”. Il deviendra “barbet” au XVIe siècle grâce à sa “barbe” (ses deux longs barbillons). A Boulogne-sur-Mer, qui reste l’un de ses principaux ports de débarquement, le rouget est appelé “malette”, et à Dunkerque, “barbarin”.

Ces rougets barbets vivent au fond de l’océan. Ils s’y nourrissent de vers, de crustacés, de mollusques et d’autres petits invertébrés.

On peut souvent le repérer de loin au nuage de sédiment que son activité de « bulldozer » ne manque pas de soulever.

Le rouget barbet mesure communément 30 à 40 cm, pèse 1 kg et atteint l’âge de 11 ans. Sa maturité sexuelle survient à l’âge de 1 ou 2 ans

Il ne faut pas le confondre avec le rouget de roche (Mullus surmuletus) qui lui ne mesure que 17 cm et que l’on rencontre plutôt en méditerranée

Le rouget barbet, est un poisson de la famille des mullidés, au corps couvert d’écailles de couleur rose orangé, est pourvu d’une paire de barbillons mentonniers et d’une tête fine qui le distinguent aussi des rougets grondins*. Il possède aussi deux nageoires dorsales nettement séparées.

Arborant des teintes allant du rouge vif au rose délicat, en passant par des nuances d’orange et de jaune, ce poisson est une explosion de couleurs qui danse à travers les eaux cristallines. Sa robe chatoyante en fait un véritable tableau vivant, ajoutant une touche artistique aux fonds marins.

Très recherché pour la finesse de sa chair, il est pêché de la fin du printemps à l’automne, essentiellement au chalut de fond mais aussi, l’été, avec des filets maillants. La production française, qui ne dépasse plus guère, désormais, le millier de tonnes annuel, est débarquée dans nombre de ports du littoral breton, vendéen, normand et, bien sûr, du littoral picard .

La chair fine du rouget lui vaut la réputation de poisson noble, malgré sa multitude d’arêtes. Il s’apprête entier ou en filets avant une cuisson au four, grillé avec un filet d’huile d’olive , poêlé avec un peu de thym ou en papillote ou même froid avec une ratatouille.

Le Rouget Barbet est particulièrement riche en vitamines du groupe B, telles que la vitamine B12, la niacine (B3), la pyridoxine (B6) et l’acide folique (B9). Ces vitamines jouent un rôle crucial dans le métabolisme énergétique, la santé du système nerveux, la formation des globules rouges, et le soutien du système immunitaire.

La vitamine B12, en particulier, est essentielle pour la formation des globules rouges et le bon fonctionnement du cerveau. Elle contribue également à maintenir un système nerveux sain.

Un poisson plein de qualité que je vous invite à cuisiner dès demain dans une nouvelle recette de chef .

LE ROUGET BARBET
Le rouget deviendra “barbet” au XVIe siècle grâce à sa “barbe”. A Boulogne-sur-Mer, il est appelé “malette”, et à Dunkerque, “barbarin”.