Quand le sage  montre la lune, l’idiot  regarde le doigt

 

Ce proverbe célèbre m’est venu à l’esprit quand j’ai entendu certaines réactions qui ont suivi  le nouvel attentat islamiste du samedi 2 décembre, qui a endeuillé la France et l’Allemagne. J’ai aussi songé à une expression biblique célèbre : ils ont des yeux et ne voient pas; ils ont des oreilles et n’entendent pas; et pourtant au moins 274 personnes ont été tuées en France depuis 2012 par des actes islamistes,  au moins car ne sont pas comptées beaucoup d’attaques mortelles au couteau, le djihad du pauvre recommandé par l’Etat islamique, dont on se débarasse en parlant de malades mentaux. Et précisément, pour ne pas voir le caractère islamiste de l’attentat (la lune islamiste et terroriste), on regarde le doigt psychiatrique. L’auteur de l’attentat est considéré comme malade mental, bref fou, donc irresponsable. Direction hôpital psychiatrique. Circulez, il n’y a rien à voir et à dire. Explication répétitive depuis plus de 10 ans, lassante et insultante. Oui, insultante et méprisante. Car c’est insulter des hommes qui ont réfléchi, prémédité, organisé, revendiqué dans une video préalable, puis accompli leur acte islamiste. A moins que notre prétendue supériorité occidentale ne juge comme fous tous les islamistes, les  modérés et surtout les terroristes, qui interrogés par la police et par les tribunaux assument pleinement la responsabilité de leurs actes, en sont fiers, et proclament leurs motivations islamistes. Le dernier assassin semble-t-il ne fait pas exception. Mais on préfère critiquer le suivi psychiatrique, le système de soins et bien sûr le manque de moyens financiers et humains.

 

Est ce le seul doigt qui vous intéresse ?


Il y a un autre doigt : au lieu de regarder la lune islamiste, l’attentat terroriste commis au nom de l’islam , on a immédiatement détourné le regard vers le doigt de l’islamophobie : il ne faudraut surtout pas que l’attentat islamiste conduise à se poser des questions essentielles, mais taboues. Donc on dénonce d’avance les réactions antimusulmanes, islamophobes, les récupérations politiques possibles; et là on bascule dans la politique politicienne, générale et peu glorieuse.

 

Citons pour finir un théoricien et un praticien de la Terreur, Lénine, qui se moquait des idiots utiles». Utiles à quoi et à qui ? je vous laisse la réponse.

 

 

 

QUAND LE SAGE MONTRE LA LUNE - Le Billet d'humeur
..... l’idiot  regarde le doigt