Encore une fois, deux événement récents me semblent se téléscoper et inviter à une certaine réflexion. Le premier c’est l’arrivée de la flamme olympique à Marseille le mercredi 8 mai, après son allumage le 16 avril au sanctuaire d’Olympie, en Grèce, puis un voyage par mer entamé à Athènes le 27 avril. Cet événement a donné lieu à un engouement populaire et médiatique considérable, avec à la clef un spectacle hors-norme, largement diffusé et commenté. Passionné de sport, je ne vois pas le rapport entre ce spectacle, la flamme olympique et le sport. Mais ce n’est pas le sujet. En effet le journal Le Monde consacre un long article intitulé Le relais de la flamme olympique est-il une invention des nazis ? où l’on apprend que ce sont les J.O de Berlin en 1936 qui ont consacré dans un but politique et idéologique ce  rituel, inconnu des anciens Jeux Olympiques. Donc un rituel nazi. Et je constate que notre légitime détestation du nazisme ne résiste pas face à notre religion contemporaine du sport et du spectacle, du  divertissement et de la fête à tout prix.

TAYLOR SWIFT et la FLAMME OLYMPIQUE